la marche mondiale des femmesla marche mondiale des femmesla marche mondiale des femmes
La marche mondiale des femmes


français japonais chinois russe portugais allemand espagnol arabe italien

     
aveugle


 

 


Accueil
(plan du site)

 

vous êtes ici  La page des entretiens
       vous êtes à cette page précise ! Le prix de la vie

 

  Le Livre d’or

  Contact


Site créé
en janvier 2002.
Page modifiée le
10.03.2010.
 



entretien
 

Sur le chemin du Bouddha (6)

“Des solutions pour pallier aux inégalités planétaires”

“Combien coûte la vie ?” 

Voici un article du webmaster de ce site répondant aux interrogations actuelles devant les défis de la mondialisation.

Le sujet est vaste et les pistes peuvent être assez nombreuses. Je ne tracerais que quelques lignes dans des horizons divers sans chercher à en faire un exposé concis.

On parle beaucoup de mondialisation en invoquant le coût de la vie. Que ce soit les multinationales, les états, les regroupements continentaux comme l'Union Européenne, celle d'Amérique du sud, etc. tous ces groupes ont des solutions pour défendre leurs intérêts. 

Mais on est assez surpris de constater que dans ce concert mondial, on se garde bien de rappeler qu'il y a toute une frange de l'humanité qui n'est pas concernée par cette nouvelle redistribution planétaire. *

En fait on a déjà fait une croix sur toutes les populations qui ne représentent rien économiquement parlant. En mauvais jeux de mot, on peut même dire que l'on fait l'économie de peuples entiers dans ce futur partage planétaire. *

Le côté cynique consiste à présenter la chose le plus démocratiquement possible pour que les citoyens civilisés avalent l'énormité ! “On ne peut pas accueillir toute la misère du monde, nous ne sommes pas le refuge de tous les affamés de la planète, etc.”

petites et grands mains Exister c'est consommer !

Ce qui compte, c'est le consommateur. Lui seul à un droit d'existence en ce monde. Et on le protège : Il faut qu'il paie le moins cher possible, il faut donc lui proposer des produits où le coût de production est le plus rentable possible, etc. 

Là où il y a problème, c'est que pour acheter moins chers les producteurs doivent aussi produire plus et vendre à moindre coût ! A l'échelon de la planète, cela donne ce que l'on connaît avec toutes les délocalisations des usines de fabrications dans des pays où les salaires et avantages sociaux ne supporte aucune comparaison. Dans la plupart de ces pays là on travaille beaucoup pour pas grand chose et l'on n'a pas d'assurances sociales, de chômage, et de retraite, etc. De plus, les respects des droits de l'homme sont concrêtements inconnus…

enfant en Yogi Alors que faire ?

Certains pensent que “Cela impliquerait que l'humanité se fixât comme objectif d'améliorer partout de la même manière les conditions de travail et les normes de consommation. Cela ne sera possible que si, un jour, chaque être humain en vient à considérer que la qualité de la vie de tous les autres constitue la seule finalité respectable de la société. Le voyage est long qui y conduira.” (cf.: “le prix du voyage” de M. J. Attali paru dans l'Express)

Il est parfaitement exact que c'est la solution qu'il conviendra de mettre en pratique.

La bonne idée mise en pratique !

Ceci étant énoncé, tout reste à faire avant que les grands prédateurs ne finissent par faire ce qu'ils ont déjà bien orchestrés, à savoir que tout vivant n'est qu'un consommateur s'il veut exister en ce bas monde pour le plus grand profit d'une poignée d'affairistes qui régenteraient la planète une fois que les peuples (consommateurs endettés !) seraient contraints de rembourser des déficits et crédits contractés par les états providences ! *

Je ne donnerais donc pas de solution plus géniale mais j'ajouterai cependant ma pierre à cet édifice de la construction d'un monde moins inégalitaire en montrant juste ce que je fais concrètement. Libre à chacun de reprendre à son compte cette démarche autour de lui…

Concernant le ou les actions collective(s), je répondrais très modestement que pour le moment j'essaie d'aider dans la mesure de mes possibilités (suite à leur demande en avril dernier), une coopérative de femmes, à retrouver le chemin de la dignité, par la reconstruction et le jumelage de quelque mille villages dans l'ouest montagneux de la Côte d'Ivoire en recherchant des partenaires pour des envois de médicaments, d'appareils pour handicapés, de matériels agricoles et de dons financiers afin que ces femmes victimes de guerre puisse retrouver les moyens d'un minimum d'autonomie pour survivre…

Cette coopérative a été officiellement présentée le 17 septembre 2005 à Yamoussoukro et a beaucoup de difficultés pour trouver de l'aide face à l'indifférence des ONG internationales et plus particulièrement occidentales (plus de 300 ont été contactées depuis avril 2005 et pas une réponse favorable n'est venu encourager ces femmes très démunies… La Croix-rouge locale a cependant daignée constater qu'il y avait bien plusieurs centaines de réfugiées (plus de 3000 !) ayant tout perdu et survivant dans la région de l'ouest de ce pays et dans les environs de la capitale politique).
Voir le site de cette coopérative La Grâce des Femmes de Côte d'Ivoire.

Il est vrai que les blocages politiques de ce pays ne facilitent pas vraiment la mobilisation des éventuels donateurs… De plus, le retour d'urgence provoqué par un surnationalisme outrancier de dirigeants irresponsables, des 12 000 expatriés vers l'Europe, ne plaide pas vraiment en faveur d'une aide internationale à la reconstruction dans une région mouvementée de ce pays ravagé par plus de trois ans de guerre civile…


Florence et Amélie devant la mer Des solutions planétaires…

En fait il est clair que pour trouver des solutions planétaires aux inégalités mondiales pour un fonctionnement collectif plus respectueux de l'espérance humaine, il convient d'œuvrer aussi en priorité là où l'identité humaine est la plus menacée. (lire aussi ma page sur les liens pour le développement **)

Il est vrai que depuis ces trois dernières décennies, les ONG ont facilité la promotion de cette conception généreuse du partage en devenant au passage des institutions professionnelles qui n'ont plus rien à voir avec l'amateurisme.

Mais à l'échelon du collectif, il serait également utile que les peuples plus avancés ne se reposent pas trop sur ces nouveaux professionnels de l'humanitaire en se déchargeant de ce devoir de prise de conscience collective. Encore que l'on assiste tout doucement à un début de mouvement associatif planétaire *

Au niveau de la communication à tous les échelons de la société, cette préoccupation devrait être présente. Personnellement, je suis atterré par le niveau culturel des médias occidentaux. Mais ce n'est qu'une opinion personnelle…

Je suis aussi consterné de voir que les Occidentaux (syndicats et politiques) sont plus préoccupés du niveau de leur retraite et avantages sociaux et sectoriels que des intérêts collectifs planétaires. Il est vrai que les politiques, hauts fonctionnaires, et syndicats ne les aident pas vraiment non plus après quatre décennies de gâchis, de dépenses publiques et de politiques d'exploitation tous azimuth sur le dos des plus faibles  *. A cela on ajoutera l'indécrottable conscience du nationalisme et on a un tableau peut reluisant de la société actuelle telle que je la vois!

L'humain n'est pas à vendre !

Je ne me fais donc aucune illusion sur la difficulté qu'il y aurait à mettre en place un chemin d'espérance planétaire comprenant le matériel et le spirituel.
Le problème, c'est que ces huit dernières décennies ceux qui ont essayé de mettre en place cette stratégie en se basant presque uniquement sur le matériel se sont trouvés dans une impasse. (cf. : les régimes dit totalitaires socialisant pour ne pas m'étendre).


Pour une Europe spirituelle et culturelle !

On ne pourra rien construire si l'on met de côté le spirituel. Le spirituel aidant à ouvrir les consciences collectives pour plusieurs générations et non une seule… (Rien que pour l'Europe, ce n'était pas sans raison que les derniers Papes plaidaient pour une Europe Spirituelle et culturel et non pour un ramassi de traités et fonctionnements à portées principalement économiques plus ou moins libérales, où les aspirations des peuples concernés demanderaient à être mieux écoutées et comprises…)

Avec le danger de constater aussi qu'après plusieurs générations, voir plusieurs millénaires, les démarches spirituelles des consciences planétaires sont recouvertes des poussières du temps par un fonctionnariat religieux qui n'a rien à voir avec les objectifs de départ (les religions monothéistes pour faire simple…)

Les quelques rares représentants spirituels n'étant d'aillleurs plus écoutés, voir occultés et tournés en dérision… Car plus on tourne en dérision, plus on se donne l'impression d'être intelligent…
Méthode bien connue des imbéciles…

Pour exemple, je ne citerais que l'exemplaire démarche pédagogique sur la sexualité dont le Pape Jean-Paul II s'était fait l'ouvrier inlassable. Après avoir été dénigrés, ses travaux on été mis aux oubliettes vaticanes. C'est dire la connerie de tous ces fonctionnaires des religions de ce monde. (Heureusement que la première encyclique publiée le 25.01.2006, du Pape Benoît XVI, intitulée Dieu est Amour”, remet les choses en place et relie la tête et les pieds en suggérant un amour qui unit le spirituel et le corporel pour une approche divine de la perception  du prochain. Du grand art diraient les Bouddhas! Il était temps… devant la déferlante commerciale de la sexualité…)

Il y a cependant une idée assez impressionnnante que l'on peut reprendre dans l'enseignement du Bouddhisme en constatant avec quel effet, cette conception d'un monde plus juste progresse dans les consciences collectives par des témoignages comme celui d'un ancien chef d'état qui, chassé et détrôné, continue à enseigner la compassion et la tolérance (On peut voir avec plaisir le nouveau site internet du Dalaï-Lama
*).

Amélie et le bol de lait








Tous les hommes sont frères !

Personnellement, je crois qu'il sera plus aisé d'ouvrir les consciences collectives au fait que “tous les hommes sont frères sur cette Terre” en se basant sur des enseignements spirituels et non des conceptions matérialistes sans envergures (et périssables…).

Une fois les consciences ouvertes et disponibles pour les autres, il sera plus aisé de trouver des solutions pour résoudre les situations du quotidien.

J'ai la naïveté de penser que cela ne se fera que dans plus de six cent ans.

Proche-Orient : l'inconscience des dirigeants des pays pétroliers 

A propos de peuples… et de provocations récentes d'irresponsables dans cette région :
Puisque nous avons eu la chance d'avoir un guide spirituel qui fut une authentique Conscience planétaire, issu des douze tributs d'Israël et qui révolutionna la face du monde il y a deux mille ans en prônant l'amour du prochain.  Ce dont la civilisation occidentale trouva quelques richesses dans son enseignement… Il serait bon de rappeler que les Hébreux et leurs descendants sont
spirituellement aussi nos frères  à défaut de l'être génétiquement parlant ! (Est-il besoin de préciser à cette occasion, que nos frères Palestiniens ont également droit à vivre décemment en paix dans une patrie reconnue…)

Que tout Occidental, devrait leur laisser le temps de nous pardonner les exterminations que nous leur avons fait subir pendant des siècles. Même s'il leur faudra pour cela propablement encore plus de trois cent ans. 

Pendant cette période, il me paraît très peu probable que leur collectif dispose d'un retour à la plénitude et à la disponibilité de cœur face à leurs voisins directs du moment.
Il serait donc judicieux de laisser ce peuple tranquille avec lui-même pour qu'il retrouve une paix intérieure minimum, nécessaire au pardon. 


Ceux qui attisent la haine…

Il est d'ailleurs parfaitement scandaleux de voir que ceux qui leurs cherchent continuellement des poux dans la tête sont de fieffés hypocrites et de parfaits égoïstes.

Je constate que les dirigeants des riches voisins pétroliers ne sont même pas capables de redistribuer leurs richesses dans leurs propres peuples et se contentent de vivre dans leurs somptueux palais en bons égoïstes qu'ils sont, faisant ainsi le lit d'un terrorisme dont ils sont amplement responsables (Arabie Saoudite et autres Emirats Arabes Unis, etc.). On lira avec intérêt un article du 07 février 2007 de “Courrier International” à ce propos (NUCLÉAIRE •  L'exemple iranien déclenche un effet dominos au Moyen-Orient).

Il est tellement plus simple ensuite de manipuler les peuples arabisants en leur faisant croire que toutes leurs misères viennent des Juifs. Les Tsars et d'autres ont également procédés de la sorte avec le même cynisme pour cacher leurs incapacités à partager leurs richesses pour le peuple.

aveugleN'en déplaise donc au Président Iranien, le peuple d'Israël a sa place sur Terre et au Proche-Orient. Qu'il s'occupe donc de son élévation spirituelle qui semble en avoir bien besoin et du développement de son peuple… Ce ne sera pas du luxe d'après les témoignages de mes amis Iraniens réfugiés politiques en Europe…

L'Occident devrait balayer devant sa porte !

Mais que l'on ne s'y trompe pas non plus. Cela ne veut pas dire pour autant que l'Iran soit dans son tort lorsqu'elle parle de copier les mêmes stupidités que le monde dit développé (USA, Russie, Angleterre, France…) en voulant s'ériger en puissance nucléaire.

En effet, de quel droit des nations nucléaires imposeraient-elle à d'autres, l'interdiction de s'approprier aussi cette puissance destructrice? Le droit du plus fort comme d'habitude.

Là est une fois de plus l'hypocrisie des nations nucléaires. Et l'aveuglement de ceux qui aident au passage l'Iran à la prolifération de cet armement (La Russie). 

En effet, si l'on parle de liberté et de démocratie, je ne vois pas pourquoi on empêcherait une nation de faire les même bêtises que celles-là même qui ont les moyens de le faire.

Ou alors arrêtons de parler de liberté et de démocratie et imposons un diktact pour empêcher que les jeunes nations choisissent la voie des grandes nations. Ne parlons plus de démocratie à ce moment-là !

Non, la sagesse voudrait que les nations atomiques commencent à montrer l'exemple du désarmement. (Lire au passage le programme des Verts , seul parti politique français crédible dans ce domaine *)

A oublier de nettoyer devant sa porte, l'Occident pourrait bien être pris aux propres pièges de sa soi disante morale démocratique. Il serait plus juste et honnête de parler de dictatures démocratiques dans ce cas précis.

Donc, si l'Iran (et d'autres !) désire se développer, il serait quand même plus profitable à long terme qu'eIle empreinte une autre voie plus judicieuse que le chemin des dictatures démocratiques occidentales. 

Disons que ce serait moins stupide et tout à leur honneur de ne pas suivre les bêtises des autres… (qui se disent développés et ne sont des nains spirituels…)

Le Président Iranien serait d'ailleurs bien inspiré en copiant les bons exemples du développement des peuples.

Cela n'est pas impossible à réaliser !

L'Afrique du Sud qui possédait l'arme atomique a eu le courage de renoncer dans cette voie et a démantelé son arsenal de mort.

C'est par de tels actes que l'on reconnaît les grandes nations.

On peut donc espérer de l'avenir, mais pour le moment, on conviendra là encore, qu'il est quand même  désolant de constater les fortes tendances des nations émergentes, à copier les mêmes erreurs que celles qui les ont devancées. 

Triste humanité en vérité qui ne préfigure rien de bon si un revirement des consciences planétaires vers un chemin de paix ne se dessine pas dans les prochaines années…

Mais je n'exposerais pas plus mon point de vue sur le sujet du nucléaire, puisque je l'ai déjà fait dans une autre rubrique (cf. : Révoltons-nous ! ).

Je note juste au passage, le courage du nouveau Pape Benoît XVI dans ses déclarations du 13 décembre  2005 et 09 janvier 2006, qui reprend les recommandations de son prédécesseur et enfonce le clou en dénonçant tous les fabriquants d'armements dans ce monde.

Et la France troisième exportatrice d'armement planétaire est aussi une puissance nucléaire pour le cas où elle aurait oubliée qu'elle était la fille aînée de l'Eglise !

Une vrai honte pour un citoyen digne de ce nom !

(Il est de très loin préférable d'accepter sa condition de chômeur plutôt que celle d'un esclave de l'armement comme on peut le comprendre en lisant Sœur Emmanuelle dans son livre"Richesse de la pauvreté", car ce sont nos propres enfants que nous tuons en construisant ces engins de mort.)

Le Pape démontrant avec rigueur, l'impasse des chemins de la terreur. Les armes nucléaires n'étant que des obstacles à une paix véritable. Une paix du cœur des peuples nécessaire pour construire un avenir d'amour et d'humanité. Les courses aux armements ne faisant que retarder dramatiquement l'urgent besoin des peuples défavorisés à leurs développements. (cf.:"Le Monde"du 14.12.2005.)

Mais comme ces prophètes au milieu de ces dirigeants butés, ces déclarations ne seront pas entendues et dénigrées. Dommage pour l'humanité…
Décidément, il est vivement souhaité le temps du retour des femmes aux responsabilités planétaires, afin de pouvoir mieux respirer… Les femmes ayant ce petit plus qui semble décidément manquer à nos écervelés de dirigeants très militaristes 
*.


Ce que tu fais au plus petit d'entres les miens…
c'est à moi que tu le fais…
(et de cela je souffre… pour ton salut éternel…)

Amélie et les jumellesBref, pour en revenir à nos moutons, à propos des chemins et solutions pour une harmonie planétaire, je concluerais que le temps où l'on pourra dire que “tous les hommes sont frères” demandera un peu de temps et de pédagogie.
(800 ans peut-être…) et que pour leurs malheurs, les hommes ne le savent pas encore…
Mais cela est nécessaire, car les humains seront étonnés d'apprendre à ce moment-là, que tout ce que l'on fait à l'un se répercute sur tous les autres sur cette Terre. 

Une affaire de patience et de pédagogie spirituelle… diront les Bouddhas en herbe !

Pour résumer, en ce qui me concerne, j'essaie modestement d'agir en fonction de ma disponibilité et des demandes qui me sont formulées et sans trop chercher à mettre en places des structures institutionnelles pour œuvrer… plus efficacement… tant qu'il y a des vivants…  

La fameuse flexibilité dont les prédateurs du capitalisme font aussi bon usage semble-t-il… mais pas pour la même finalité… *  *

Votre serviteur, Pierre Sarramagnan-Souchier, le 15 décembre 2005.

yogi de BarabudurNote : Il m'arrive d'utiliser dans mon quotidien pour soutenir la démarche de mes actions, l'enseignement des Chakras (yoga). C'est un enseignement d'une richesse inépuisable que les peuples trouveraient grand avantage à pratiquer. *

Note bis : On lira avec intérêt, la déclaration publique du 18 octobre 2006 des évêques de France à propos des prochaines élections dans ce pays.

Note ter : Et si les pays écoutaient la déclaration à l'ONU du 24 octobre 2006 des quinze prix Nobel de la Paix demandant à l'interdition des ventes d'armes sur cette terre ? Allez, faisons un rêve disait… un serviteur de la paix universelle…

le nobel de la paix 2006Et mieux, si tous les détenteurs d’armes nucléaires changeaient et se reconvertissaient en porteurs d'espérance comme le suggère le Prix Nobel de la Paix 2006, M. Muhammad Yunus.   Pourquoi serait-il interdit de rêver après tout !

Note quatro : L’Europe a une âme : c'est sa culture, déclare Wim Wenders (Ouf ! Je me suis demandé parfois si je rêvais !
 

______

Lire aussi :

“Le divin pour un meilleur partage pour tous ! ”  *.